01.10.2016 – Journée mondiale du végétarisme : Déjà 40% des Suisses sont « flexitariens »

Près de 40% des Suisses, soit près de trois millions de personnes, sont ce que l’on appelle des « flexitariens ». Par flexitarien, on entend une personne qui ne renonce pas complétement à la viande mais n’en consomme volontairement que sporadiquement et apprécie de manger régulièrement des plats végétariens.

« Ce sont les raisons motivant une alimentation végétarienne qui sont particulièrement intéressantes à remarquer » confie Silvio Baselgia, responsable des produits frais « convenience » pour Coop. « Les végétariens classiques renoncent à consommer de la viande en premier lieu pour le bien-être des animaux et le respect de l’environnement. Chez les flexitariens, c’est l’aspect santé qui est par contre plus au premier plan ». Près de 40% des flexitariens mangent aujourd’hui de moins en moins souvent de la viande qu’il y a de cela quatre ans. Pour les raisons mentionnées précédemment, la Fondation Franz Weber recommande depuis plusieurs décennies déjà de suivre une alimentation sans viande.

La question de savoir combien de personnes renoncent totalement à la viande aujourd’hui dans notre pays se pose encore. En raison du manque d’enquêtes récentes et représentatives sur le sujet, on ne peut avancer que des estimations approximatives de la situation en Suisse, selon le portail suisse du végétarisme Swissveg. Néanmoins, une enquête sur des questions de santé menée en 1997 par l’Office fédéral de la statistique était arrivé à la conclusion qu’environ 150'000 personnes étaient végétariennes à l’époque, soit environ 2% de la population suisse. Selon un sondage de ProViande réalisé en 2006, le pourcentage de la population suisse renonçant à la viande avait déjà augmenté à 5%.