12.07.2016 – Extension de la carrière du Mormont: Recours de trois associations de protection de la nature

Helvetia Nostra, WWF Vaud et Pro Natura Vaud ont déposé un recours conjoint auprès du Tribunal cantonal contre l’approbation de l’extension de la carrière du Mormont au lieu-dit «La Birette». 

Cette action juridique commune est amplement motivée et justifiée par l’absence d’objectifs clairement définis concernant l’avenir du site dans son ensemble. 

La décision du canton de Vaud d’accorder le permis d’exploiter repose largement sur une série de mesures en faveur de la nature prévues sur le site après son exploitation. Or, cette décision prévoit simultanément l’étude d’un comblement du site, dont les modalités sont inconnues et qui détruirait les mesures initialement prévues.

Ainsi, le canton autorise l’exploitation d’un site sans décision sur le type de remise en état retenu.

De plus, le Conseil d’Etat vaudois a récemment émis le vœu que le sommet du Mormont soit sauvegardé, en raison notamment de son intégration à l’Inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels d’importance nationale (IFP). Malgré tout, la société Holcim continue d’afficher publiquement sa volonté de poursuivre son activité dans la zone IFP. En conséquence, il est fort à craindre que le présent projet ne constitue que la première étape en vue de l’exploitation du sommet.

Dans le cadre de la décision délivrée, les associations déplorent également que l’impact considérable du projet sur les corridors à faune n’ait pas été reconnu à sa juste valeur.

Ainsi, le canton a décidé de ne pas entrer en matière sur la proposition de création d’un passage à faune comme mesure d’atténuation des impacts de l’exploitation sur les déplacements de la faune.  

En conséquence, les associations ne peuvent accepter un tel projet, dont les aboutissants sont totalement inconnus et qui constitue en l’état une menace pour la préservation des corridors faunistiques.