12.11.2016 – CoP22 pour le Climat – Nouvelle dimension pour la campagne de sensibilisation de la FFW à Marrakech

La campagne de lutte contre le trafic de la faune sauvage a été officiellement inaugurée. Les autorités marocaines signent une nouvelle convention et s'engagent pour sauver les espèces menacées.

Moment important à Marrakech ! La campagne de sensibilisation sur les conséquences du commerce illicite de la faune sauvage a pris une nouvelle dimension aujourd'hui. Une cérémonie grandiose a en effet été organisée à l'aéroport pour l'inauguration officielle de cette campagne, marquée par la signature d'une Convention de Partenariat entre le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts (HCEFLCD) et l'Administration des Douanes du Maroc.

Ce partenariat a pour objectif d'unifier les efforts de ces deux départements dans leur contrôle du flux des espèces animales et végétales sauvages, dans une dynamique de conservation et de protection des espèces menacées d'extinction, en conformité avec les engagements du Maroc auprès de la CITES.

La signature de cette convention marque la volonté des autorités marocaines de renforcer leur lutte contre le trafic illicite des espèces sauvages, et ce, notamment, par un meilleur contrôle des importations et des exportations de spécimens de faune et de flore au Maroc. Dans cette optique, des formations seront données aux agents douaniers sur les pratiques d'application de la CITES, afin de les sensibiliser aux conséquences de ce trafic et d'accroître leur reconnaissance des espèces concernées.

Cette convention signée aujourd'hui constitue la pierre angulaire de notre campagne au Maroc. La FFW travaille en effet depuis près d'une année avec l'association AGIR et les autorités des Eaux et Forêts marocaines pour l'organisation de cette campagne, qui a abouti par la mise en place d'une exposition visant la sensibilisation du public à l'aéroport de Marrakech.

L'équipe de la Fondation Franz Weber et d'AGIR est donc sur place pour animer ce stand et informer les participants à la CoP22 et les passagers de l'aéroport sur la nécessité de lutter contre le commerce illégal de la faune sauvage et toutes les menaces causées par ce trafic sur la survie des espèces. Notre opération de sensibilisation a pris une autre envergure, grâce à la mise à disposition par le HCEFLCD de nombreux spécimens d'espèces issus des saisies douanières, ce qui ajoute une dimension visuelle fort précieuse à notre campagne.

Avec la signature de ce partenariat entre les deux acteurs principaux de la lutte contre le commerce illicite de la faune sauvage, l'application de la CITES, l'exposition et l'animation du stand de sensibilisation, cet évènement a bénéficié d'une large couverture médiatique de par son importance, mais aussi et surtout de par son organisation en marge de la CoP22 sur les Changements Climatiques.

Toutes les conditions sont donc réunies pour faire passer le message auprès du public : les animaux sauvages se portent bien mieux dans leur habitat naturel que dans une cage, un aquarium ou avec une chaîne autour du cou à faire des cabrioles pour le bonheur des touristes.