13.12.2016 – Le conseil federal le confirme : l’agriculture n’atteint pas ses objectifs environnementaux

Bien que les paysans suisses plient presque sous le poids de la bureaucratie étatique et de ses directives, l’agriculture stagne en matière d’objectifs environnementaux. Un rapport du Conseil Fédéral le confirme ; depuis 2000, aucun progrès ou presque n’a été observé dans les problématiques telles que la diminution de la biodiversité, les excédents d’engrais, l’exploitation des sols et de l’eau.

Le Conseil Fédéral redoute même que la pression exercée par l’agriculture sur les écosystèmes continue de croître. Cette pression sur les écosystèmes et la biodiversité est par exemple particulièrement évidente dans les zones montagneuses, où, aujourd’hui comme hier, des secteurs boisés, avec des arbres présentant une valeur écologique indéniable, sont systématiquement éliminés, entrainant ainsi l’appauvrissement de la nature et du paysage.

D’importantes critiques ont en outre été faites aux Cantons exerçant l’élevage intensif (principalement l’élevage de masse pour la production de viande) en Suisse centrale et orientale ; ces Cantons produisent ainsi d’énormes quantités de purin qu’ils doivent ensuite « exporter » dans d’autres Canton.

Il y a trois ans, la conseillère nationale Kathrin Bertschy (Verts libéraux) a demandé au Conseil Fédéral, dans un postulat qui porte son nom, de réaliser une analyse des bases naturelles de la vie et de l’efficacité des ressources dans la production agricole. Le Conseil Fédéral a rendu publiques ses conclusions dans un rapport alarmant.

La Fondation Franz Weber exhorte à ce que les directives environnementales dans l’agriculture soient enfin appliquées de manière conséquente. Il est inconcevable que malgré la part toujours croissante de l’agriculture biologique et de la production dite intégrée (IP), aujourd’hui devenue pratiquement un standard en Suisse, l’utilisation d’herbicides, de pesticides, fongicides et d’engrais n’ait pratiquement pas diminuée et que l’érosion du paysage ne cesse de se poursuivre.

Voir aussi à ce sujet le rapport d’Etat 2016 : Objectifs environnementaux pour l’agriculture