16.10.2016 – SonntagsBlick cite la FFW dans un article concernant la loi sur les résidences secondaires

Afin de pouvoir vendre à des étrangers malgré l’initiative sur les résidences secondaires, les agents immobiliers n’hésitent à faire appel à leur « boite à astuces ». Le SonntagsBlick l’explique dans un article très intéressant paru dans son édition du 16.10.2016 où il cite de manière approfondie la Fondation Franz Weber.

«La loi sur les résidences secondaires est entrée en vigueur depuis le début de l’année. (...) Pourtant, comme si de rien n’était, les promoteurs immobiliers essaient toujours de réaliser de nouveaux projets dans les régions touristiques. Ils transforment des chalets en des installations quasi-hôtelières et aident des étrangers à accéder à la propriété en Suisse grâce à une domiciliation fictive. » Tels sont les propos du SonntagsBlick dans son édition dominicale.

« Pour les étrangers fortunés, l’acquisition de biens immobiliers et d’une domiciliation en Suisse reste toujours attractive ; ils économisent au niveau des impôts et peuvent acquérir sans problème un appartement qu’ils peuvent ensuite utiliser pour leurs vacances » écrit le SoBli. Le journal poursuit ainsi : «C’est pour cette raison que la Fondation Franz Weber s’oppose aussi aux projets qui se font passer pour ceux de résidences principales. Il y a peu, nous avons déposé un recours dans la commune d’Herémence contre 25 nouveaux chalets, rapporte Anne Bachmann. "Ce serait normalement de la responsabilité des autorités de contrôler ce type de projets et de les rejeter en cas de doute".»

Pour lire l’article complet du Sonntagsblick (en allemand).

Pour en savoir plus sur la campagne de la FFW sur les résidences secondaires.