22.09.2014 – Fondation Franz Weber – Vera Weber devient officiellement présidente

Durant plus de 50 ans, Franz Weber s’est battu pour la protection des animaux, de la nature et des paysages. A 87 ans, il tire sa révérence en tant que Président de la Fondation qu’il a créée il y a de cela près de 40 ans. Sa fille Vera Weber (39), qui gère depuis de nombreuses années les activités de la Fondation Franz Weber, devient aujourd’hui officiellement présidente.

Après plus de 50 ans d’engagement inlassable pour la nature, la préservation des paysages et la protection des animaux, le célèbre écologiste tire sa révérence et devient Président d’honneur de sa fondation. Ses actions resteront gravées dans l’Histoire : la protection de la région des lacs en Haute Engadine, la sauvegarde du légendaire vignoble de Lavaux, du féérique Simmental, des jardins de Lausanne Ouchy ; sa campagne pour les bébés phoques au Canada avec Brigitte Bardot, son engagement pour les éléphants et les chevaux sauvages d’Australie, ses combats victorieux pour sauver Delphes, les Baux de Provence, la forêt alluviale du Danube, le Grandhôtel Giessbach, etc. Par son charisme, sa volonté infaillible et son énergie intarissable il a toujours su bousculer l’ordre établi. Il a introduit la notion même d’écologie à une époque où cette conception paraissait fantaisiste. Pour cela, et pour tous ceux, humains et animaux, à qui il a apporté son aide, nous lui disons merci.

Depuis une quinzaine d’années, Vera Weber s’investit corps et âme dans les activités de la fondation. Selon le désir de son père, le Conseil de fondation l’a officiellement élue Présidente de la FFW. Elle avait déjà repris une grande partie de la gestion il y a plusieurs années. « Tous les entrepreneurs n'ont pas la chance de trouver le successeur idéal dans leur propre famille. Je ne pourrais imaginer de meilleures mains à qui confier mon œuvre ! », affirme Franz Weber.

Sous la houlette de Vera Weber, l’initiative sur les résidences secondaires a été gagnée. Le combat pour abolir la corrida a acquis une nouvelle dimension. Ainsi,  suite à un rapport de la FFW sur le Portugal, le Comité des droits de l’enfant de l’ONU a recommandé d’éloigner les enfants de la tauromachie. Avec une équipe professionnelle et efficace, elle travaille avec succès pour sauver les chevaux-éboueurs maltraités en Amérique latine et pour que cesse le braconnage d’éléphants d’Afrique. Elle poursuit la lutte contre la cruelle chasse aux phoques, s’engage pour empêcher la création d’aberrations écologiques telles que les aquariums géants en proposant des alternatives avantgardistes. Elle représente parallèlement la Fondation Franz Weber devant des instances internationales comme l'UNESCO, l’ONU et la CITES, y défendant la cause du monde naturel et animal.

La continuité et la pérennité de l’action de la Fondation Franz Weber est ainsi assurée.

FONDATION FRANZ WEBER
www.ffw.ch