28.03.2017 – ZOOXXI : Barcelone est le premier pas

Aujourd’hui, l’Histoire s’écrit à Barcelone. C’est le début d’une nouvelle ère pour les zoos. La plateforme ZOOXXI lance la première initiative populaire de la ville. Cette action de démocratie directe sur le modèle de la Suisse représente le premier pas vers le long chemin du renouveau des zoos à travers le globe.

ZOOXXI est une plateforme sociale et académique qui travaille à mettre en place les bases du renouveau des zoos de cette planète. Nous devons nous éloigner du modèle de pensée du 19e siècle, de « l’utilisation » des animaux à une « utilité » pour ces derniers, en phase avec l’air du temps, à la sensibilité et l’état des connaissances du 21e siècle. La plateforme bénéficie déjà du soutien de nombreux scientifiques réputés de la ville et d’ailleurs.

Dans le modèle du zoo du 19e siècle, ZOOXXI critique avant tout le fait qu’il ne s’agisse seulement de maintenir des espèces entre les murs de son enceinte. En règle générale, aucun programme de réintroduction n’est mis en place. Les animaux sont élevés à de pures fins commerciales. L’élevage n’apporte en outre rien à la préservation des espèces si les milieux naturels ne sont pas protégés et disparaissent. En règle générale, la protection des biotopes naturels et l’engagement politique font défaut aux zoos.

C’est aussi toujours la règle dans les zoos que les animaux en sureffectif soient tués – en Europe, selon l‘association des zoos et aquariums européens EAZA, près de 3000 animaux sont tués chaque année pour faire de la place lorsqu’ils ne peuvent satisfaire aux objectifs économiques de leur exposition. L’association mondiale des zoos et aquariums WAZA (dont le siège est en Suisse) accepte cette pratique comme composante de ses « directives pour une bonne gestion d’institution ».

Le Zoo de Barcelone (et membre de la WAZA) est aujourd’hui le lieu de célébrations, mariages et autres événements. Un petit train circule à travers le zoo et fait sonner sa cloche sans discontinuer. Les animaux sont ainsi livrés sans défense à cette nuisance sonore, de la même manière qu’ils sont exposés aux regards des visiteurs du zoo, auxquels ils ne peuvent se soustraire d’aucune manière. Tout cela dans le simple but de satisfaire les humains. Le zoo de Barcelone manque en outre de transparence lorsqu’il s’agit de livrer les chiffres des animaux qui y décèdent.

Ces modèles de zoos colonialistes totalement dépassés doivent de toute urgence être transformés de fond en comble. Observer au lieu d’exposer. Comprendre avec bienveillance et préserver. La formation et la sensibilisation ne doivent pas être des mots creux. Il est démontré que des modèles de sensibilisation bien employés favorisent un juste comportement social, la compassion et l’entraide. La collaboration entre scientifiques, instituts de formation, organisations non gouvernementales, associations d’aide locale etc. est ici essentielle afin de prendre des décisions se basant sur l’éthique, la science et le bon sens.

ZOOXXI exhorte à ce que les zoos emploient à l’avenir leurs infrastructures et ressources pour la protection, le sauvetage, le soin et le rétablissement d’animaux blessés, saisis ou exploités. Les animaux pour lesquels une vie en accord avec leur espèce ne peut être garantie dans le zoo seront amenés dans des zones protégées ou bien réintroduits dans la nature. Sur le long terme, les zoos ne détiendront que des animaux sauvages blessés, saisis ou maltraités ainsi que des espèces faisant l’objet de programmes de protection et de réintroduction dans la nature.

A partir d’aujourd’hui mardi, les initiants ont 120 jours à disposition pour récolter les 14‘000 signatures nécessaires. Ils espèrent cependant en récolter le triple. Un grand déploiement de sympathisants est déjà prêt à récolter et légaliser toutes les signatures. Après que les mêmes personnes aient réussi à bannir de la ville la corrida, Barcelone a aujourd’hui l’opportunité historique de devenir le point de départ du renouveau des zoos à travers le monde.

032817-ZOOXXI-MM-Launch-Barcelona-Petition-FR.pdf