La problématique

« La situation est dramatique. » – le secrétaire-général de l’ONU António Guterres ne mâche pas ses mots, en 2017, lors de son allocution de convocation de la Convention de l’ONU pour la protection de la mer. Près d’un tiers des récifs de corail est déjà détruit.

L’industrie des aquariums et la propension naturelle des hommes à observer des poissons et d’autres êtres vivants en captivité portent une part significative de la responsabilité. Plus de 2000 poissons coralliens et des centaines d’espèces de coraux font l’objet du commerce international. Presque tous viennent de la nature et ont été arrachés à leur milieu naturel.

Les méthodes de capture, de traitement et de transport causent la mort de quatre poissons sur cinq, avant même qu’ils ne parviennent à un aquarium. Une étude a établi par ailleurs que jusqu’à 98 pour cent des poissons décèdent au cours de leur première année en captivité.

Notre projet

Il est presque impossible de garder les animaux marins dans le respect de leurs besoins. Les requins et les raies par exemple parcourent des centaines de kilomètres dans leur habitat naturel, ils plongent profondément et vivent en groupes.

Beaucoup de poissons se blessent dans les aquariums, ou subissent des déformations, développent des troubles du comportement, deviennent agressifs – et finissent par mourir. La Fondation Franz Weber attire l’attention sur ces dysfonctionnements, elle sensibilise la population, stimule et remet en question.

Nous nous engageons contre la surexploitation des océans – et notamment contre le prélèvement de poissons marins ornementaux, de coraux et d’autres animaux. Car c’est une courte et triste existence qui les attend en aquarium – si toutefois ils survivent à l’épuisant transport.

Nos objectifs

  • Opposer notre expertise et notre réseau international à l’industrie des aquariums
  • Sensibiliser le public à la problématique de la capture des poissons marins d’ornement
  • Empêcher la construction d’aquariums géants comme le projet d’« Océanium » à Bâle

Faits et chiffres

* * *

0 espèces de poissons coralliens
et plus encore sont commercialisées par l’industrie des aquariums
0 espèces de poissons coralliens
peuvent être élevées à des fins commerciales. toutes les autres sont capturées dans la nature
0 pour cent
des poissons coralliens capturés meurent durant le trajet jusqu’à l’aquarium