juillet 2012

Succès de l’initiative sur les résidences secondaires et passage de témoin à sa fille

Franz Weber lance en 2006 l’initiative populaire fédérale contre la construction excessive de résidences secondaires, afin de forcer par la loi les communes à limiter les résidences secondaires à 20% du volume de construction. L’ acceptation, 6 ans plus tard, de l’initiative par le peuple suisse et une majorité des cantons, constitue le plus grand succès politique de Weber en Suisse, succès qu’il doit cependant à sa fille Vera. C’est la direction inspirée de la campagne par cette dernière et ses apparitions sympathiques dans tous les médias qui réussissent à convaincre la majorité de la population. Cette victoire signifie, pour Vera, la poursuite de l’œuvre de son père. Depuis 2014, Vera Weber préside la Fondation Franz Weber et Helvetia Nostra avec son propre style, mais parfaitement dans l’esprit de son père. C’est ainsi qu’elle a déclaré au «Schweizer Illustrierte» (pour lequel Franz Weber a rédigé de nombreuses contributions pendant ses années de journalisme), à l’occasion du 90ème anniversaire de son père : «Je suis responsable de ce que Franz Weber ne soit pas oublié. Il fait partie de l’histoire suisse.»