11.11.2020
Fondation Franz Weber

La FFW et 14 autres organisations demandent à l’UE de fermer entièrement son commerce intérieur de l’ivoire

Le 9 novembre 2020, la Fondation Franz Weber et 14 autres organisations de protection de la nature et des animaux ont exhorté l’UE à fermer définitivement son marché intérieur de l’ivoire en supprimant les exceptions actuelles de la loi. La Commission européenne devrait annoncer prochainement de nouvelles modifications de sa législation sur l’ivoire – les ONG espèrent qu’enfin, l’UE, actuellement le plus grand marché intérieur de l’ivoire encore ouvert, prendra ses responsabilités.

La Fondation Franz Weber (FFW) lutte depuis des années pour que le commerce de l’ivoire, sous toutes ses formes, soit définitivement interdit. Récemment, le 9 novembre 2020, aux côtés de 14 autres organisations de protection de la nature et des animaux, la FFW a adressé une lettre à la Ministre européenne pour l’environnement, Svenja Schulze, demandant que le marché intérieur de l’ivoire de l’UE, le plus grand au monde, soit – enfin – fermé.

Plus spécifiquement, les ONG requièrent de l’UE qu’elle supprime les exceptions légales permettant encore de vendre et d’acheter de l’ivoire en UE, sous certaines conditions et notamment lorsqu’il s’agit d’ivoire ancien (pré-1947), d’instruments de musique ou d’objets qui ne contiennent que peu d’ivoire.

Les éléphants d’Afrique sont gravement menacés : près d’un tiers des éléphants du continent a disparu entre 2007 et 2017, et le braconnage pour leurs défenses ne semble aucunement diminuer aujourd’hui. Si rien n’est entrepris, l’espèce pourrait bien totalement disparaître d’ici quelques décennies à peine. Pour la Fondation Franz Weber, tout marché d’ivoire – qu’il soit légal ou illégal – alimente le braconnage et contribue à la disparition de ces majestueux pachydermes. En outre, les marchés légaux d’ivoire – et tout particulièrement le marché européen – permettent le blanchiment d’ivoire « illégal » en le faisant passer pour de l’ivoire « légal ».

La Commission européenne devrait annoncer prochainement de nouvelles restrictions de sa législation sur le commerce de l’ivoire. Selon les informations reçues par les ONG, ces timides mesures ne suffiront pas à éviter l’utilisation des lacunes légales pour blanchir de l’ivoire illégal sur le marché européen. Il faut que l’UE prenne ses responsabilités, et interdise une fois pour toutes le commerce de l’ivoire sur son territoire – il en va de la survie de l’éléphant d’Afrique !

 

En savoir plus :