La problématique

Le 12 mai 2020, le Département de la justice et de la sécurité du canton de Bâle-Ville a accordé au Service de la voirie de la ville de Bâle et à la municipalité de Riehen, sur leur demande, l’autorisation « de réduire la population de chevreuils dans le cimetière du Hörnli en les abattant ». Le cimetière de 54 hectares – le plus grand de Suisse – a toujours abrité des groupes de chevreuils sauvages. Ces animaux risquent d’être abattus, simplement parce qu’ils ont mangé quelques décorations tombales.

Notre projet

La Fondation Franz Weber a réagi rapidement et a déposé un recours le 20 mai 2020 à l’encontre de l’autorisation de tir. Grâce à ce recours, la FFW a d’abord pu obtenir un délai de grâce pour les chevreuils jusqu’au 20 juin 2020, qui a ensuite été prolongé jusqu’au 19 juillet, puis jusqu’au 19 août. Simultanément, la FFW a démarré un processus de « tables rondes » avec l’administration du cimetière, le service de voirie de la ville et des experts en faune et flore, afin de trouver des alternatives aux tirs. Le Département de la justice et de la sécurité du canton de Bâle-Ville estime qu’une solution sans effusion de sang peut être trouvée. Il a donc suspendu la procédure de recours jusqu’au terme des pourparlers.

Nos objectifs

  • Annulation de l’autorisation de tir
  • Nouvelle gestion de la faune, sans abattage de la population de chevreuils

Actualités

Faits et chiffres

***

0 à 40 chevreuils
vivent dans le cimetière du Hörnli
0 hectares
est la grandeur du cimetière
0 signatures
contre le tir de chevreuils au cimetière du Hörnli