La problématique

Les arbres et les allées sont nos poumons verts. Ils sont toutefois bien plus que de simples « donneurs » de l’oxygène, indispensable à notre survie. En allée ou isolés, les arbres offrent également un espace vital à d’innombrables êtres vivants — parfois menacés d’extinction — et jouent donc un rôle essentiel pour la biodiversité (urbaine) en Suisse. Ils nous protègent de la chaleur et du vent, ils adoucissent le climat et ils apportent une esthétique incomparable. Plus un arbre est vieux, plus sa valeur et inestimable pour la biodiversité. Il faut au moins 100 jeunes arbres pour obtenir le même effet qu’a un arbre ancien sur notre écosystème.

La valeur de nos arbres est trop souvent méconnue, et notre attitude est irresponsable. Les vieux arbres sont de plus en plus fréquemment un obstacle à des projets de constructions, de rues ou de lignes de tramways. Ils ont aussi besoin de plus de soins pour être maintenus en vie et garantir leur stabilité. Ces dépenses supplémentaires font qu’ils sont souvent déclarés « malades » pour justifier leur abattage. Des allées entières sont ainsi détruites à la suite d’erreurs de conception ou de mauvaise compréhension du développement urbain, des arbres sont mutilés ou abattus comme s’ils étaient jetables et remplaçables.

La protection des arbres est aussi rendue plus difficile par les divergences entre les lois cantonales, voire communales, ou même souvent l’absence de loi à cet égard.

Notre projet

La Fondation Franz Weber ne saurait assister sans réagir à cette catastrophe écologique et esthétique qui menace insidieusement la Suisse. C’est pourquoi la FFW lutte en première ligne pour préserver des arbres historiques ou des allées entières – et elle remporte de plus en plus de victoires.

C’est au début de l’année notamment, en février et mars, que de nombreux d’arbres sont abattus dans tout le pays avant que les oiseaux ne viennent y nicher pour couver.

Dans la commune de Spiez par exemple, 39 frênes et 14 autres arbres auraient dû être abattus dans la réserve naturelle de la Kandertal. Le défrichage avait déjà bien commencé, mais une lettre ouverte de la FFW à la présidente de la commune a heureusement permis un arrêt immédiat de l’abattage. L’intervention de la FFW a incité la commune à revoir la décision de couper environ 35 des arbres épargnés par les travaux de déforestation.

De même, en mars 2020, un hêtre pourpre protégé, vieux de près de 150 ans, qui se trouvait sur un terrain privé, a pu être sauvé grâce à la courageuse initiative du propriétaire et au soutien de la FFW.

Dans le cadre de son engagement pour protéger les arbres, la FFW obtient des résultats spectaculaires en ciblant ses actions, elle établit des liens avec les autorités et fournit toujours rapidement l’expertise nécessaire au sauvetage des arbres, en étroite collaboration avec le célèbre spécialiste suisse en soin aux arbres, Fabian Dietrich.

Nos objectifs

  • Sauvetage et préservation des arbres historiques en Suisse
  • Protection systématique des allées, aujourd’hui rares en Suisse
  • Sensibilisation du public à l’importance des arbres et des allées pour la biodiversité et le climat

Faits et chiffres

* * *

0 peupliers
auraient dû être abattus dans l’allée du Tägermoos
0 peupliers de l’allée
du Tägermoos ont été sauvés de la tronçonneuse par l’intervention de la FFW
0 ans au moins
peut vivre un chêne