La problématique

Première étape réussie. Le 18 janvier 2024, le référendum contre la Loi sur les énergies renouvelables a été remis avec 63’184 signatures à la Chancellerie fédérale.

Si cette dernière doit encore confirmer l’aboutissement du référendum, il s’agit d’une première étape réussie pour les référendaires. Le peuple devra vraisemblablement se prononcer sur cette loi, que la Fondation Franz Weber estime dangereuse pour la protection de la nature et du paysage suisses.

———————–

La nature a besoin de nous !

Le 29 septembre 2023, le Parlement fédéral suisse a adopté « l’acte modificateur unique pour un approvisionnement en électricité sûr reposant sur des énergies renouvelables ». Il s’agit d’un acte législatif qui modifie « en un coup » plusieurs lois fédérales (Loi sur l’énergie LEne, Loi sur l’approvisionnement en électricité LApEI, Loi sur l’aménagement du territoire LAT et Loi sur les forêts LFo).

Bien qu’il présente certains points positifs, en favorisant la production d’énergie renouvelable, ce paquet législatif remet complètement en cause des principes fondamentaux de protection de la nature et du paysage, ancrés au fil des décennies dans la Constitution fédérale, par la volonté de la majorité du peuple et des cantons. Il permet en particulier de :

  • Défricher des forêts pour construire des éoliennes ;
  • Construire de grands parcs éoliens et solaires dans des paysages protégés – et cela sans devoir prévenir ou compenser les atteintes ;
  • Détruire de précieux biotopes d’importance cantonale, régionale ou locale ;
  • D’ériger la primauté de l’intérêt à produire de l’énergie en principe, et réduit donc à néant toute possibilité de recours.

Il est pourtant absurde de sacrifier la nature sur l’autel du climat, car les espaces naturels sont nos meilleurs alliés dans la lutte contre les causes et les effets des changements climatiques : ils absorbent des quantités énormes de CO2, régulent le cycle de l’eau et tempèrent les fluctuations climatiques.

Ouvrir le site web du référendum

Notre projet

La Fondation Franz Weber a lancé, mi-octobre 2023, un référendum contre cette loi absurde. Le but : ramener le Parlement à la raison, l’obliger à reprendre son travail pour élaborer une nouvelle loi, cette fois sans précipitation, pour qu’un équilibre soit trouvé entre promotion des énergies renouvelables et protection de la nature et du paysage. Le 18 janvier 2024 nous avons remis le référendum contre la Loi sur les énergies renouvelables avec 63’184 signatures à la Chancellerie fédérale.

Si cette dernière doit encore confirmer l’aboutissement du référendum – ensuite viendra la campagne de votation courant 2024.

Pour en savoir plus:

Nos objectifs

  • Convaincre la population que cette loi est absurde, et qu’un meilleur équilibre entre production énergétique et protection de la nature doit être trouvé.
  • Faire annuler la Loi sur les énergies renouvelables (ou « Mantelerlass ») en votation populaire en 2024.
  • Obtenir ensuite une loi plus équilibrée.

Actualités

Faits et chiffres

***

0 signatures attestées
ont été remises le 18 janvier 2024 à la Chancellerie fédérale.
0 pour cent
de l’électricité consommée en Suisse peut être produite en posant des panneaux solaires sur les toits disponibles et adaptés
0 sites inscrits
à L’Inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels (IFP) sont potentiellement menacés par la nouvelle loi
Partager