La problématique

La destruction du paysage, les substances toxiques, les changements climatiques, les obstacles artificiels, le bruit – les oiseaux migrateurs sont aujourd’hui menacés par une multitude de facteurs. Pourtant, leur chasse est très répandue en Europe du Sud.

Le Col de l’Escrinet, dans le Sud de la France, est traversé par des centaines de milliers d’oiseaux migrateurs chaque année. Leur chasse y était pendant longtemps autorisée, et intensivement pratiquée.

Le parc

Du piège mortel à la zone de repos : la Fondation Franz Weber (FFW) a souhaité remédier à cette situation catastrophique pour les oiseaux migrateurs et a acquis en 2001 le territoire situé sur le col, en Ardèche.

Là où les chasseurs se positionnaient auparavant pour tirer sur tout ce qui volait, le calme est enfin revenu. Les braconniers ont fait place aux ornithologues, amoureux de la nature et protecteurs de l’environnement. Les oiseaux migrateurs y sont aujourd’hui admirés et comptés, et non plus abattus.

Nos objectifs

  • Zone protégée pour les oiseaux qui survolent le col de l’Escrinet au cours de leur migration.
  • Observation et comptage de toutes les espèces d’oiseaux présentes et protection des tirs de chasseurs.
  • Contribution à l’étude des nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs en Europe.
  • Préservation du paysage de la destruction.

Faits et chiffres

* * *

0 au moins d’espèces d’oiseaux
décomptées par les ornithologues au Col de l’Escrinet.
0 début
de la campagne de sauvetage des oiseaux migrateurs de la FFW au Col de l’Escrinet
0 au moins d’amis des oiseaux
se retrouvent tous les jours pour admirer le passage des oiseaux migrateurs.