11.10.2019
Alejandra Garcia

Sanctuaire Equidad: Prêts à prendre une nouvelle dimension!

Encore quelques détails à régler et nous allons pouvoir faire bon usage des nouveaux terrains qui vont venir agrandir notre sanctuaire actuel. Et le bien-être des chevaux que nous avons sauvés n’en sera que plus grand. Ce, grâce à votre générosité!

Notre équipe en Argentine a grandi sur bien des plans! Depuis la naissance d’Equidad il y a six ans, elle a gagné en expérience et en connaissances. La manade de chevaux dont nous prenons soin a accueilli de nouveaux membres. Ils ont subi différentes formes de mauvais traitements et nous nous dévouons corps et âme afin de leur offrir une nouvelle vie dans le sanctuaire. Pour un grand nombre d’entre eux, il s’agit d’une véritable «renaissance». Lorsqu’ils arrivent, dénutris et physiquement brisés, leur vie semble ne tenir qu’à un fil.

Nous prenons également une nouvelle dimension grâce à la prochaine extension de notre espace géographique. Comme nous l’avions annoncé il y a quelques mois, nous voulons gagner près de 20 hectares et reboiser la forêt originelle attenante au lieu où nous sommes installés. Nous allons par là même occasion contribuer à la préservation de l’espace naturel de la province de Córdoba, gravement menacé. En outre, le bien-être des chevaux ne pourra qu’en être amélioré, et permettra ainsi de panser leurs plaies. Grâce au soutien généreux de nos donatrices et
donateurs, nous pourrons très bientôt faire l’acquisition de ce terrain.

Picarón et Camilo
Afin de vous donner une idée des mauvais traitements qu’ont endurés nos pensionnaires, nous souhaitons plus particulièrement évoquer l’histoire de deux de ces chevaux: Picarón et Camilo.

Picarón: La force de l’âge
Lorsque nous avons vu arriver Picarón, nous ne pouvions tout simplement pas le croire ; nous n’avions jamais accueilli un cheval dans un tel état. En dépit de sa taille imposante et de son allure, il n’avait que la peau sur les os. Sa robe était terne et en triste état. Il était extrêmement
craintif, Il mourait littéralement de faim et de soif. Il paraissait avoir survécu à une catastrophe naturelle, et telle une âme errante, il s’en remettait à nous pour réparer tout le mal causé par d’autres êtres humains.

À force de tendresse, de constance, de dévouement, de soins vétérinaires prodigués par des professionnels qualifiés de l’Université catholique
de Córdoba, et moyennant un traitement odontologique, un parage et une alimentation de grande qualité ne contenant aucun pesticide, Picarón a retrouvé la dignité et la prestance de sa jeunesse. Une bonne dose de patience a également été nécessaire, de part et d’autre, lui-même nous supportant non seulement lorsque nous lui administrions ses traitements, mais aussi face à nos très nombreuses manifestations de tendresse, parfois pesantes. Ce vieux monsieur de 20 ans a ravi notre cœur!

Camilo: Histoire d’une renaissance
Il y a quelques mois, la police rurale a sollicité notre aide afin de porter secours à un cheval dénutri, mais également gravement blessé au niveau du garrot. Ce type de blessure est courante chez les chevaux éboueurs, car ils travaillent de longues heures, équipés de harnachements et de caveçons rudimentaires qui leur lacèrent la peau. Sa blessure était si profonde que ses vertèbres étaient visibles à travers la chair entaillée. Du pus et du sang s’en échappaient et dégageaient une forte odeur de putréfaction.

Camilo se trouvait dans un état préoccupant, car en raison de sa dénutrition et de déshydratation, ses reins n’allaient pas être en mesure de tolérer la dose massive d’antibiotiques nécessaires pour lutter contre cette grave infection. Nous avons dû démarrer un traitement de manière graduelle, en augmentant les doses à mesure qu’il prenait du poids. Les vétérinaires ne voulaient pas nous donner trop d’espoir. Il pouvait être victime d’une défaillance cardiaque à tout moment, ou l’infection pouvait se propager aux vertèbres, entraînant une ostéomyélite irréversible.

Mais Camilo, en dépit de son mauvais caractère (nous ne le jugeons pas, car il est certain que si nous avions dû subir un tel calvaire, notre moral n’aurait pas été excellent), avait envie de se battre et de continuer à vivre. Il est à présent totalement rétabli. Il peut profiter de la vie, comme il aurait toujours dû pouvoir le faire. Sa combativité face à l’adversité et le fait qu’il ait accepté notre aide nous ont énormément inspirés, tout comme le font quotidiennement les animaux dont nous nous occupons.

En résumé, Camilo et Picarón pourront désormais trotter et apprécier ce nouvel espace qui leur est offert, paître librement et continuer à interagir avec tous les membres de la manade d’Equidad.

 

Plus d’information: