19.01.2024
Fondation Franz Weber

Communiqué aux médias: Première étape réussie. Référendum contre la Loi sur les énergies renouvelables: 63‘184 signatures remises à la Chancellerie fédérale

Aujourd’hui, 18 janvier 2024, le référendum contre la Loi sur les énergies renouvelables peut être remis avec 63‘184 signatures à la Chancellerie fédérale. Si cette dernière doit encore confirmer l’aboutissement du référendum, il s’agit d’une première étape réussie pour les référendaires. Le peuple devra vraisemblablement se prononcer sur cette loi, que la Fondation Franz Weber estime dangereuse pour la protection de la nature et du paysage suisses.

Le 29 septembre 2023, le Parlement a adopté Loi fédérale relative à un approvisionnement en électricité sûr reposant sur des énergies renouvelables (« acte modificateur unique », ou « Mantelerlass » en allemand). Si cet acte présente certains points positifs pour accélérer la transition énergétique, il sacrifie la protection de la nature et du paysage– pourtant si chère au peuple suisse. Le Parlement a décidé de faire primer la production d’électricité sur pratiquement tout autre intérêt, et d’autoriser de graves atteintes aux paysages et aux biotopes protégés.

La FFW et d’autres référendaires, ne pouvait pas laisser faire. D’après Vera Weber, présidente de la fondation, « défricher des forêts pour y implanter des éoliennes, saccager les paysages alpins avec des champs de panneaux solaires et submerger des biotopes pour l’énergie hydraulique, tout cela au nom du « climat », ne fait strictement aucun sens ». La Fondation a donc décidé, mi-octobre, de lancer aussi, comme d’autres, le référendum. Réunir plus de 50’000 signatures était un exercice difficile en plein hiver, avec les fêtes de fin d’année, mais essentiel.

Le travail acharné de tous a fini par payer : 63‘184 signatures validées par les communes, sont remises aujourd’hui à la Chancellerie fédérale, en mains propres. La population souhaite se prononcer sur l’acte modificateur unique, et surtout sur les atteintes graves à la nature que le Parlement veut autoriser. C’est désormais au tour de la Chancellerie de confirmer officiellement – ou non – l’aboutissement du référendum. Cas échéant, la date du vote devrait être connue dès le 31 janvier, et la campagne de votations pourra alors débuter.

 

CONTACT

Fondation Franz Weber
Vera Weber, présidente, +41 79 210 54 04

 

Pour davantage d’informations

FFW Referendum

 

Partager