07.12.2018
Fondation Franz Weber

7 DÉCEMBRE : JOURNÉE MONDIALE POUR LA PAIX EN COLOMBIE

La Colombie, pays en convalescence après une guerre qui a duré plus de 50 ans, invite la communauté internationale à allumer une bougie, le 7 décembre prochain, en signe de soutien à la paix.

Considérant les circonstances actuelles et les risques de reprise du conflit armé, de nombreux acteurs sociaux ont lancé un appel aux citoyens du monde, leur demandant d’allumer une bougie en faveur de la paix, le 7 décembre 2018, à 19 heures.

La Colombie compte plus de 7 millions de personnes déplacées (chiffres fournis par le HCR, Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés), soit un million de plus qu’en Syrie. Le nombre de personnes disparues est supérieur à celui des dictatures argentine et chilienne réunies. Les victimes civiles (215 005) sont plus nombreuses que dans l’ancienne Yougoslavie (130 000). Ce pays demande à la communauté internationale d’exprimer sa solidarité afin de soutenir le processus de paix en cours.

À ce jour, plus de 500 leaders sociaux ont été assassinés et 86 personnes ayant réintégré la vie civile ont subi le même sort. La société civile en est venue à lancer cet appel suite au réarmement des groupes paramilitaires financés grâce à la croissance du narcotrafic, aux multiples propositions faites par le gouvernement colombien dans le but de vider de sa substance l’accord de paix conclu avec les FARC, et à la suspension sine die du dialogue engagé avec la guérilla de l’ELN (Armée de libération nationale).

Le parti au pouvoir est même à l’origine de dispositions allant à l’encontre des intérêts des victimes du conflit. En conséquence, ces dernières ont perdu les circonscriptions électorales spéciales définies dans le cadre de la paix ainsi que leur représentation au Congrès. En outre, l’on constate la progression d’initiatives visant à éviter la restitution des terres, fruit d’une politique précédemment adoptée afin de permettre que les territoires obtenus par la violence soient rendus à leurs propriétaires légitimes.

Désormais, la paix étant rétablie, le non-respect des engagements pris par le gouvernement en matière de terres et d’environnement s’est traduit par une grave intensification de la déforestation dans des zones présentant un intérêt écologique, comme cela est le cas en Amazonie colombienne. Le sol colombien, tant butin de guerre que territoire national, est peut-être l’une des principales victimes de cette guerre.

Pour cette raison, les représentants de multiples secteurs de la société civile colombienne lancent un appel, soulignant l’urgence qu’il y a à renouer le dialogue avec l’ELN et à éviter que les acteurs politiques et les groupes armés qui souhaitent la reprise du conflit dans le pays n’atteignent leur objectif ; plonger la Colombie dans un nouveau bain de sang.

Avec nous, le 7 décembre prochain, allumez UNE BOUGIE POUR LA PAIX EN COLOMBIE.

PDF: 7.12._Journée mondiale pour la paix en Colobie