13.07.2021
Fondation Franz Weber

Communiqué aux médias : Le projet d’aquarium géant « Shark City » a finalement échoué !

Le projet de grand aquarium de requins « Shark City », prévu à Pfungstadt (Allemagne), a échoué. La Fondation Franz Weber se bat depuis des années aux côtés des organisations partenaires ElasmOcean, PETA Allemagne et l’initiative citoyenne Pfungstadt, pour que ce projet de grande envergure ne voit pas le jour.

Le 12 juillet 2021, une majorité des conseillers municipaux de Pfungstadt a décidé d’annuler, suite à une motion des Verts, la décision adoptée en 2017 de vendre deux terrains pour la création de « Shark City ». L’ouverture de ce grand aquarium allemand, qui devait abriter jusqu’à 36 espèces de requins et de nombreux autres poissons, était initialement prévue pour 2018, mais a été reportée à plusieurs reprises. La vente n’a jamais été exécutée. C’est désormais certain : l’archaïque projet de grand aquarium a finalement échoué !

Aquariums géants – Des projets appartenant au passé
En Suisse, en mai 2019, les citoyennes et citoyens de Bâle ont empêché dans les urnes la construction du grand aquarium « Ozeanium », un projet du zoo de Bâle, épargnant ainsi à plusieurs milliers d’animaux une existence de souffrance. « Aquatis » à Lausanne, qui se targue d’être le plus grand aquarium d’eau douce d’Europe, même s’il abrite également des poissons marins ainsi que des grands lézards et des mammifères menacés, estimait à 450 000 le nombre d’entrées annuelles lors de son ouverture en 2018. En réalité, seuls 380 000 visiteurs s’y sont rendus la première année et, depuis lors, ce chiffre dégringole. En 2020, seuls 240 000 personnes ont visité l’aquarium – chiffre prétendument expliqué par l’épidémie de Covid-19. Une excuse de plus, pour tenter de masquer la vérité : « De plus en plus de gens réalisent simplement que les animaux n’ont pas leur place derrière une vitre. Les aquariums sont un concept du passé », selon Vera Weber, présidente de la Fondation Franz Weber.

Les exploitants d’aquariums et de zoos tentent encore et encore de légitimer la détention et l’exposition d’animaux marins par la soi-disant protection des espèces et l’éducation environnementale. Le fait est que nous comptons plus d’aquariums marins que jamais dans le monde, mais que les océans sont dans un état catastrophique. Exposer des animaux marins dans des aquariums implique une immense souffrance pour les animaux, que ce soit durant la capture, le transport ou une fois arrivés dans l’aquarium. « Il est pratiquement impossible de détenir des animaux marins dans des conditions adaptées à leur espèce », explique Monica V. Biondo, biologiste marine auprès de la Fondation Franz Weber. « Les requins, par exemple, parcourent des centaines de kilomètres dans leur habitat naturel. En revanche, dans les aquariums, de nombreux poissons se blessent, souffrent de malformations, ont un comportement perturbé et deviennent agressifs – jusqu’à ce qu’ils finissent par mourir ».

La Fondation Franz Weber se réjouit de la décision des conseillers municipaux de Pfungstadt et continue de militer pour la protection des océans et de leurs précieuses créatures, là où ils se trouvent.

 

Nos projets: