03.10.2019
Rebekka Gammenthaler

Interdiction du broyage – un petit pas seulement dans la direction d’élevages de poules pondeuses respectueux des animaux

En Suisse, des millions de poussins mâles issus de l’élevage intensif de poules pondeuses sont considérés comme étant « impropres à la diffusion commerciale ». Puisqu’ils ne peuvent pas pondre d’œufs une fois adultes, ces poussins sont superflus pour la production et doivent être supprimés le plus rapidement et de la manière la plus efficace possible. L’Ordonnance sur la protection des animaux actuelle autorise donc l’élevage intensif, puisqu’elle permet que les poussins mâles nés de mères destinées à la production d’œufs soient tués, après même pas un jour de vie, au moyen de gaz mortels ou de broyage. La vitesse des couteaux est souvent mal réglée dans le cas du broyage, et il arrive donc que seules les pattes des poussins soient coupées. Une pratique cruelle, maltraitante et méprisante pour la vie de ces animaux !

Le Conseil national et le Conseil des États ont adopté, durant la dernière session parlementaire, la motion « Arrêtons le broyage des poussins vivants ». Ainsi, le Conseil fédéral doit désormais modifier l’Ordonnance sur la protection des animaux afin d’interdire le broyage de poussins vivants. La Fondation Franz Weber salue ces discussions en faveur de la protection des animaux qui ont animé le Parlement.

L’interdiction du broyage de poussins vivants est un pas important dans la direction d’élevages de poules pondeuses respectueux des animaux. Le problème plus grave encore – le gazage des poussins – n’est pourtant pas résolu. Les deux plus grands élevages de Suisse – qui produisent plus de 90% de toutes les poules pondeuses de Suisse ! – continueront à gazer les poussins mâles, au moyen de dioxyde de carbone, dans le respect de la Loi suisse de protection des animaux.

L’industrie des œufs doit chercher et utiliser des alternatives, telles que, par exemple, la détection précoce du genre. Les poussins mâles ne doivent plus être simplement jetés, juste après leur naissance, comme de simples déchets !

Notre but est d’obtenir davantage de bien-être animal dans l’agriculture Suisse. Est-ce également le vôtre ?

Luttez à nos côtés pour l’interdiction de l’élevage intensif en Suisse !