30.08.2021
Anna Zangger

La FFW demande à l’ONU de fixer des objectifs plus ambitieux pour sauver la biodiversité mondiale

Les pays membres de la Convention de l’ONU sur la biodiversité (CBD) se rencontrent actuellement, du 23 août au 3 septembre, pour discuter de l’avenir de la biodiversité mondiale – en grave péril. Le but de cette réunion est de fixer des objectifs concrets pour sauver les espèces de faune et de flore, qui disparaissent à un rythme sans précédent.

Plusieurs ONG, dont la Fondation Franz Weber (FFW), critiquent le premier projet d’accord, estimant qu’il ne va largement pas assez loin. En particulier, l’objectif lié au commerce d’espèces est insuffisant pour pallier les effets dévastateurs de cette industrie – et notamment les risques qu’elle fait peser sur la santé humaine, comme la pandémie de Covid-19 nous l’a démontré. La FFW demande donc des objectifs bien plus ambitieux, et a proposé une version modifiée du projet d’accord-cadre.

Les négociations se poursuivent virtuellement, et leur résultat ne sera connu qu’après la Conférence des Parties à la CBD, qui se tiendra en octobre prochain, en Chine (COP15), juste avant la Conférence sur le climat de novembre (COP26).

 

Pour plus d’informations :

26.8.2021 The Canary: UN told to get serious about wildlife trade risks in its plan for saving biodiversity