La problématique

La nouvelle loi sur la chasse rate sa cible : des espèces animales protégées comme le lynx, le loup, le castor ou le héron cendré pourront à l’avenir être abattues avant même d’avoir provoqué des dégâts et sans que la moindre mesure de protection n’ait été prise — uniquement parce qu’elles existent. Et ce, alors que la biodiversité est menacée comme jamais auparavant dans l’histoire de l’humanité. Par conséquent, plusieurs organisations suisses de protection de la nature et de l’environnement ont choisi de lancer un référendum contre la révision de la « Loi sur la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages » (LChP), afin de lutter contre cet affaiblissement inacceptable de la protection des espèces en Suisse. La nouvelle loi ne protège en effet plus qu’une seule chose : les intérêts de l’agriculture et les rendements de la chasse et de la pêche.

Notre projet

La population suisse rejette majoritairement la chasse des animaux sauvages — d’après une étude commanditée par Pro Natura fin mai 2019 et portant sur 1006 personnes interrogées. Elle est particulièrement critique envers l’abattage préventif d’espèces protégées alors qu’elles n’ont causé aucun dommage — ce que la révision devrait rendre possible à l’avenir. 51% des personnes interrogées disent clairement non au tir de loups, tandis que 28 % disent plutôt non. Seuls 12 % sont clairement en faveur. Ce sondage montre bien qu’avec ce projet de loi, le parlement est passé à côté de la volonté populaire.

La Fondation Franz Weber soutient le référendum contre la loi manquée sur la chasse. Grâce au soutien de nos donatrices et donateurs, le 13 janvier 2020, 65’000 signatures ont pu être déposées auprès de la Chancellerie fédérale à Berne. C’est donc le peuple suisse qui aura le dernier mot sur cette loi!

Pour en savoir plus :

Nos objectifs

  • Gagner le référendum contre l'affligeante loi sur la chasse
  • Assurer la protection des animaux sauvages suisses et de leur habitat naturel
  • Lutter contre l'affaiblissement de la protection des espèces en Suisse

Faits et chiffres

***

0 pourcent
des Suisses disent «non» à l’abattage des loups
0 signatures
ont été récoltées pour le référendum
0 janvier
2020, les signatures ont été officiellement déposées auprès de la Chancellerie fédérale