07.07.2022
Fondation Franz Weber

137 ONGs, une demande : bannir la chasse aux trophées

Avec une coalition de 137 organisations non-gouvernementales, la FFW appelle à interdire la pratique cruelle de la chasse aux trophées.

Face à une crise mondiale de la biodiversité sans précédent, provoquée par l’Homme, dans laquelle la survie des espèces est menacée par de multiples facteurs, dont la perte et la dégradation des habitats, la surexploitation, le changement climatique et la pollution, la chasse aux trophées exerce une pression supplémentaire sur des espèces déjà menacées. Si les solutions à la plupart de ces menaces sont complexes, dans le cas de la chasse aux trophées, l’interdiction des importations peut être un moyen simple d’aider à réduire les risques d’une surexploitation non-nécessaire. Une telle surexploitation peut entraîner des conséquences néfastes pour l’intégrité génétique et la survie des espèces et des écosystèmes dont elles font partie, sans apporter de bénéfices économiques significatifs aux communautés locales. L’industrie de la chasse aux trophées crée des structures sociales injustes et va parfois de pair avec une faible gouvernance, de la corruption, un manque de transparence, des quotas excessifs, de la chasse illégale, une mauvaise surveillance et d’autres problèmes encore. De plus, les pratiques de la chasse aux trophées sont souvent mal réglementées, inhumaines et écartent totalement le bien-être des animaux. Tuer des animaux pour le plaisir n’est ni justifiable sur le plan éthique ni tolérable dans la société moderne. C’est ce que reflète la large opposition du public à la chasse aux trophées. D’autres moyens de tirer des revenus de la vie sauvage, tels que l’écotourisme et d’autres formes d’utilisations non-consommatrices, se sont avérés efficaces pour apporter des avantages économiques aux communautés locales et leur faire apprécier la biodiversité et la vie sauvage, tout en contribuant à la protection à long terme des populations et des espèces. De telles alternatives sont compromises par l’industrie de la chasse au trophée, alors qu’elles devraient être considérées comme prioritaires et devraient continuer à être développées et financées.

Il est temps que les gouvernements assument leurs responsabilités et prennent toutes les mesures possibles pour éviter que la crise mondiale de la biodiversité, provoquée par l’Homme, n’entraîne de nouvelles disparitions d’espèces sauvages. L’interdiction des importations de trophées de chasse est une étape indispensable pour que les espèces sauvages menacées aient un futur.

Click here to read the entire Joint Statement

Cliquez ici pour lire la déclaration conjointe complète (en anglais)