21.11.2019
Helvetia Nostra

Communiqué aux médias: Helvetia Nostra s’oppose à un projet destructeur pour la nature et l’environnement à Rovéréaz

Un projet de construction de 18 logements de luxe dans la campagne de Rovéréaz, au milieu d’une zone de verdure adorée des lausannoises et lausannois, d’un biotope et d’une zone protégée à l’ISOS, a créé une levée de boucliers tant au sein des associations de protection de la nature que parmi les citoyennes et citoyens. Le projet en cause sacrifie non seulement une campagne encore vierge, dénaturant l’ensemble du site au Sud de la ferme de Rovéréaz, pour un projet privé qui profiterait uniquement à une poignée de privilégiés, mais sa localisation en lisière de forêt et le nombre de places de parc prévues (42 souterraines et 4 en surface) mettent en danger tout l’écosystème environnant. Le trafic et le mitage qui en résulteront, perturberont la faune, la flore, les riverains et les promeneurs tout en détruisant irrémédiablement le charme des lieux.

Pro Natura, WWF, Fondation suisse pour la protection et l’aménagement du paysage (FP), ATE et Helvetia Nostra se sont réunies pour former une opposition commune (annexée) au projet de construction prévu dans la campagne de Rovéréaz et pour demander à la Municipalité de Lausanne de rendre cette parcelle inconstructible, afin de la laisser en zone de verdure. Ces demandes ont été accentuées par l’opposition formulée par les Vert·e·s lausannois·es et celle du Mouvement pour la Défense de Lausanne, dont les conclusions sont identiques, mais également par le travail au Conseil communal réalisé par les Vert·e·s ces dernières années, visant à rendre cette parcelle inconstructible. Cette zone de verdure dans les hauts de Lausanne est non seulement essentielle aux habitantes et habitants (site paysager et de prélassement : un poumon vert dans un milieu urbain), mais elle est également à protéger pour une multitude de raisons environnementales et paysagères : protection du patrimoine bâti et paysager, de la cohérence historique du site de Rovéréaz, de la faune et de la flore s’opposent à ce projet en totale contradiction avec les principes actuels de l’aménagement du territoire et d’une densification qui doit se faire dans les centres urbains.

Les organisations environnementales ne sont pas les seules à se mobiliser pour la préservation de cet espace de détente et de délassement proche de la ville de Lausanne. En effet, divers riverains ont formé opposition, et plus de 5000 citoyennes et citoyens ont signé une pétition qui sera transmise mardi prochain, 26 novembre 2019, à la Municipalité de Lausanne pour demander de rendre cette zone inconstructible. En sus des raisons évidentes de protection de la nature, de l’environnement et du climat, que doivent mener la Municipalité de Lausanne à dézoner cette parcelle, l’attrait que constitue toute la campagne de Rovéréaz dans le coeur des habitantes et habitants de la région, s’est manifesté dans le large soutien donné à cette pétition.

A cet égard, cette implication de la population, devrait convaincre de renoncer à ce projet, dès lors qu’il s’agit là de la seule solution possible pour concilier la volonté populaire et les principes de la ville de Lausanne, notamment ceux liés au plan climat présenté récemment.

Informations complémentaires: