15.07.2020
Fondation Franz Weber

Destruction de la nature sur l’autel des transports publiques? Non!

La vallée du Gäbelbach, dont fait partie «Chliforst Nord», est un endroit de loisirs pittoresque du territoire municipal de Berne qui abrite une biodiversité remarquable de plantes et d’animaux rares, dont certains sont en voie de disparition. Pourtant, ce poumon vert unique est en danger!

Loin de la zone industrielle, de l’autoroute et d’un réseau routier développé, la BLS AG a l’intention de construire un immense atelier ferroviaire pour nettoyer ses trains, prévoyant un service 24 heures sur 24. Plus de 150 000 mètres carrées de forêts et de prairies riches en espèces seraient sacrifiées pour construire cet immense bloc – soit vingt terrains de football !
La Fondation Franz Weber (FFW) lutte contre les grands projets industriels dans la nature, même s’ils sont auréolés de la sacro-sainte aura verte des «transports publics» – comme actuellement celui de la BLS, qui veut construire une immense infrastructure de nettoyage des trains au milieu du paysage naturel de «Chliforst Nord». Il ne reste plus beaucoup de paysages idylliques tels que celui de «Chliforst Nord» sur le Plateau suisse. C’est pourquoi la FFW s’oppose avec véhémence à la destruction annoncée de cette zone naturelle de loisirs.
L’ Office des affaires communales et de l’organisation du territoire de Canton de Berne (OACOT) estime également que la zone de «Chliforst Nord» n’est pas adéquate pour construire un complexe industriel de cette taille: l’emplacement prévu est en effet un endroit «insulaire », c’est-à-dire qu’il n’est relié à aucune zone industrielle ou de construction. Selon l’OACOT, ce projet n’est donc pas admissible et enfreint la loi fédérale actuelle sur l’aménagement du territoire.