03.04.2020
Fondation Franz Weber

Comment va se dérouler la campagne #ParceQueNousMangeonsdesAnimaux et quel est son objectif final?

Durant tout le mois d’avril, nous publierons, dans le cadre de cette campagne traduite en quatre langues, des informations relatives aux épidémies et pandémies causées par la consommation d’animaux, ainsi que, plus généralement, sur le modèle alimentaire mondial.

 

Voici, en résumé, le type de publications auquel vous pouvez vous attendre :

 

Rapports monographiques

Nous vous présenterons neuf rapports monographiques au total : un pour chaque maladie/virus/pandémie. Chaque rapport comportera une explication générale, pour une lecture rapide, ainsi que des textes additionnels et des liens permettant d’approfondir chaque sujet au moyens de sources variées.

 

Emissions « live »

Plus de 20 émissions « live », allant du bref documentaire aux interviews, vous seront présentées sur nos réseaux sociaux (Instagram, Facebook et YouTube). Ainsi, vous pourrez avoir accès aux connaissances d’experts en science, de politiciens, nutritionnistes, sociologues, philosophes, économistes, journalistes et activistes.

 

Recommendations

Dans le cadre de notre campagne, nous publierons également des vidéos, reportages, documentaires et articles sur chaque épidémie et pandémie, touchant des domaines aussi variés que la nutrition, l’impact environnemental, l’économie, l’agro-industrie, etc.

 

Objectif final

Le 28 avril 2020, nous publierons une vidéo résumant toute l’information présentée par la campagne. Durant la première semaine de mai, nous constituerons un dossier complet, traduit en quatre langues, contenant les informations principales dévoilées par notre campagne (sur la base des interviews, des présentations, des rapports monographiques, etc.).

Ce dossier sera ensuite envoyé à des élus de plus de 100 pays, avec lesquels nous entretenons des contacts, ainsi qu’aux principaux organismes intergouvernementaux tels que, notamment, la FAO, le PNUD, le PNUE, l’OMS et la CITES. L’idée est de proposer aux dirigeants du monde entier la conclusion d’un accord international permettant de mettre en marche une transition protéique, ou, en d’autres termes, un nouveau modèle alimentaire.

 

En savoir plus :