12.12.2019
Rebekka Gammenthaler

Mon beau sapin…

Dans beaucoup de foyers suisses, Noël est synonyme d’un beau sapin décoré de bibelots multicolores. Une grande partie de ces arbres est toutefois importée de l’étranger. La question se pose donc immanquablement : le sapin vert qui orne notre salon est-il écologique ?

En Suisse, chaque année, plus d’un million de sapins de Noël sont vendus, dont près de la moitié vient de l’étranger. Une grande partie de ces arbres provient du Danemark. Leur transport implique l’émission de plusieurs centaines de tonnes de CO2. En outre, ces arbres sont issus de monocultures, qui menacent la biodiversité sur place, et dans le cadre desquelles, très souvent, de nombreux produits chimiques sont utilisés, tels que des pesticides, de l’herbicide ou des fongicides.

Les sapins suisses ont un bilan écologique bien meilleur, et pas seulement en raison du trajet plus court. Cela étant, seule une petite partie des arbres suisses sont le fruit d’une agriculture sans pesticides. Pour les sapins qui sont issus d’exploitations forestières, la Loi suisse sur la forêt garantit qu’aucun engrais ne peut être utilisé dans les plantations. Par conséquent, si vous décidez d’acheter un sapin de Noël, assurez-vous qu’il vienne de Suisse et porte un label « FSC », ou, encore mieux, un label Bio Suisse.

Avant d’acheter un arbre de Noël, rappelez-vous toutefois qu’il faut au moins dix ans pour que ce sapin passe d’une toute petite graine à un arbre adulte –  et qu’il ne sert alors qu’à décorer votre salon quelques jours durant…

Vous trouvez sur internet de nombreuses idées inspirantes et créatives d’alternatives au sapin de noël. Est-il temps pour vous de débuter une nouvelle tradition ce Noël?