22.09.2020
Fondation Franz Weber

Communiqué aux médias: Plus de 80’000 signatures contre le tir de chevreuils au cimetière du Hörnli – audition par la Commission des pétitions de Bâle-Ville

Dans le cadre d’une action commune pour sauver les chevreuils du cimetière du Hörnli à Bâle, le plus grand cimetière de Suisse, les organisations de protection des animaux la Fondation SOS Chats Noiraigue et Hilfe für Tiere in Not (Aide aux ani-maux en détresse) ont lancé une pétition qui a recueilli plus de 80 000 signatures. La Fondation Franz Weber a, de son côté, introduit un recours contre l’autorisa-tion de tir de ces chevreuils. Le 21 septembre 2020, les organisations ont été en-tendues par la Commission des pétitions du Grand Conseil de Bâle-Ville.

Cette audition fait suite à une pétition contre le tir des chevreuils du Hörnli, lancée par la Fonation SOS Chats Noiraigue et soutenue par la Fondation Brigitte Bardot à Paris, qui a receilli plus de 63 000 signatures. Une autre pétition, lancée simultanément par l’association Hilfe für Tiere in Not (Aide aux animaux en détresse) a, quant à elle, récolté 18 000 signatures supplémentaires en très peu de temps. Au total, plus de 80 000 personnes demandent que les chevreuils du cimetière ne soient pas abattus (état au 22.09.2020).

D’après Tomi Tomek, présidente de la Fondation SOS Chats Noiraigue, « Plus de 80 000 habitants de Suisse romande et allemande sont scandalisés par le tir prévu des chevreuils, et veulent les sauver. Ces animaux pacifiques apportent du réconfort aux visiteurs du cimetière, et doivent être protégés. Je propose de nouvelles plantations au cimetière, que les chevreuils ne mangeront pas, selon des expériences faites à l’étranger. En outre, ces plantes sont meilleures pour les abeilles, les papillons et d’autres insectes ».

Malgré le processus de récolte des signatures en cours, Bâle-Ville avait, en mai dernier, accordé les autorisations de tir des chevreuils du Hörnli. La Fondation Franz Weber a immédiatement fait recours contre cette décision. Grâce à l’effet suspensif de ce recours, les chevreuils sont provisoirement sauvé de l’abattage. Vera Weber, présidente de la Fondation Franz Weber (FFW), explique avoir pu « obtenir une table ronde avec la voirie communale, ce qui permet à la FFW de travailler avec la Commune sur un nouveau concept, qui n’implique pas le tir des animaux ». D’après Vera Weber, « les chances de parvenir à un accord, et donc de sauver les chevreuils, sont bonnes ».

Au vu du travail en cours au sein de cette table ronde, le Département de la justice et de la sécurité du canton de Bâle-Ville a suspendu la procédure de recours (c.f. communiqué de presse du 27.08.2020). La Commission des pétitions a donc été invitée à attendre les résultats de la table ronde avant de se prononcer sur la pétition présentée.

 

Pour davantage d’information